République en tête[s]


 
En écho aux attentats tragiques qui ont frappé Paris les 11 janvier et 13 novembre 2015, l'événement République en Tête[s] a été organisé dans le but de permettre à chacun, avec sa propre sensibilité, par un parcours qu'il peut choisir au sein d'une programmation dense et multiforme, de revenir sur toutes les questions que nous nous sommes posées en janvier : la liberté, la tolérance, le rôle de la presse, la société que nous construisons.
L'édition 2015 s'est penchée sur la liberté de la presse.
L'édition 2016 a abordé le thème de l'Europe, alors que l'édition 2017 a posé un regard sur la démocratie participative.

 

Tous différents ! Tel est le cri de ralliement de cette nouvelle édition de République en Tête[s], qui abordera l'égalité républicaine avec ce petit pas de côté qui fait de cet évènement un temps d'échanges et de réflexion singulier.

Comment traiter aujourd'hui la différence ? Comment être à la fois tous différents et tous égaux ? Des conférences, des débats, des expositions et des spectacles vont tenter de répondre à cette apparente contradiction, en s'appuyant sur diverses thématiques : l'égalité hommes/femmes, le handicap, le dialogue interculturel et religieux, les inégalités sociales et intergénérationnelles...

Il y sera question du traitement de la diversité en France et en Europe, qu'elle soit confessionnelle, générationnelle, culturelle, sexuelle...

Cet événement s'adressera donc à des publics variés, adultes, professionnels, enseignants, enfants et scolaires.

Nourri de débats, de rencontres, d'expériences participatives et de formes artistiques, République en tête[s] ne donne pas de leçons de citoyenneté mais laisse la parole aux faisant comme aux sachant, en permettant le témoignage et la mise en perspective d'expériences et de savoirs.


Découvrez les temps forts et trouvez celui qui vous ressemble !
 

Exposition « Le sport : histoire(s) d’être(s) ensemble 1936-2016 »
jeu.08novembremer.21novembre
Exposition « Le sport : histoire(s) d’être(s) ensemble 1936-2016 »
Les Ecraignes
À quoi sert le sport ?
Quelles en sont les dimensions sociales et éducatives ?
Conçue par le musée national de l'éducation, cette exposition est une approche des éducations par le sport : 8 thèmes (équiper, conquérir, moraliser, socialiser, distinguer, performer, médicaliser, endurcir), illustrés par des photographies des années 30 à nos jours et 2 vidéos permettent d'appréhender, dans une perspective historique, le rôle socialisant du sport et ses valeurs.
Retour à la liste
EXPOSITION : LUCILE CALLEGARI "MÉTAMORPHOSES DES SENTIMENTS"
mer.14novembredim.23décembre
EXPOSITION : LUCILE CALLEGARI "MÉTAMORPHOSES DES SENTIMENTS"
à la galerie Mme de Graffigny
Diplômée en histoire des arts et archéologie, Lucile Callegari évolue depuis l'enfance dans le monde de l'Histoire et de l'Art. Le milieu de la création l'enthousiasme, mais ce n'est que 35 ans plus tard qu'elle s'y ouvre enfin et se déploie violemment et intimement.

Avec pour thème unique le portrait féminin, elle travaille sur l'humain avec l'infinité de possibilités de traitement esthétique et émotionnel qu'il offre.

Rien n'est défini à l'avance. Un visage qui inspire, en réaliser un nouveau, loin du modèle, à son image, image de l'inconscient ainsi matérialisé. Le réel est modifié et ne devient que mise en scène, prétexte à la confrontation d'un face-à-face.

Ces femmes sont le reflet d'elle-même, leur regard est le reflet de son âme.
 
Infos :
Entrée libre
Du mercredi au samedi : 14.00 > 18.30
Le dimanche et jours fériés : 14.00 > 18.00
service culturel 03 83 92 32 40
Retour à la liste
Rencontre avec Gérard Dalstein
jeu.15novembre
Rencontre avec Gérard Dalstein
à 15h à la MJC Jean Savine
La deuxieme revolution industrielle
Retour à la liste
Rencontre-débat - Le rôle de l’artiste face aux inégalités : l’exemple des arts de la rue
jeu.15novembre
Rencontre-débat - Le rôle de l’artiste face aux inégalités : l’exemple des arts de la rue
à 18h - Les Ecraignes
Quel levier exerce l'artiste de rue dans le recul des inégalités, qu'elles soient culturelles, sociales ou territoriales ? Pour développer cette réflexion, la FAREST invite différents acteurs culturels, sociaux et habitants à échanger sur le sujet.

Fondée en 2011, la FAREST fédère le secteur professionnel des arts de la rue en Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté et Lorraine. Elle a pour buts de faire circuler des idées, de promouvoir et de défendre une éthique et des intérêts communs, de prendre position dans des domaines se référant au spectacle vivant et en particulier aux arts de la rue. La FAREST mène ainsi une réflexion sur la définition des politiques culturelles, par l'aménagement du territoire et la pratique artistique dans l'espace public.
Retour à la liste
Table ronde : Âge des inégalités, ou inégalité des âges
jeu.15novembre
Table ronde : Âge des inégalités, ou inégalité des âges
à 20h - Les Ecraignes
Accès à l'emploi, accès à la formation, pauvreté, précarité, disparité des revenus, les domaines dans lesquelles les inégalités intergénérationnelles persistent, voire se creusent, semblent nombreux. Si l'écart de niveau de vie entre générations est mesurable, le déclassement des jeunes générations parait difficilement quantifiable. Aujourd'hui et particulièrement en France, assiste-t-on au sacrifice d'une génération ?

Les personnes âgées en France sont dans une situation favorable par rapport aux autres groupes d'âge. Pourtant l'on constate un creusement des inégalités lors du vieillissement. Disparité de niveaux de vie et de patrimoine, disparités liés au territoire, les seniors ne sont pas épargnés par les inégalités.

Les discriminations liées à l'âge, l'opposition entre « jeunes » et « seniors » ont la caractéristique d'être largement invisibles ou tolérées parce qu'elles sont fortement intériorisées et banalisées. Elles sont l'objet de stéréotypes et de préjugés, dont les effets en termes de risques discriminatoires sont accrus en période de crise économique. A titre d'exemple, les «jeunes» sont perçus comme irresponsables, impulsifs, ou flexibles et enthousiastes, alors que les «séniors» sont souvent vus comme peu dynamiques et peu enclins au changement, ou expérimentés et loyaux.

Louis Chauvel est professeur de sociologie à l'université du Luxembourg, spécialiste de l'analyse des structures sociales et du changement par génération. Il est membre honoraire de l'Institut universitaire de France, auteur de nombreux articles et ouvrages dont « La spirale du déclassement » (Seuil) et « Classes moyennes à la dérive ».

Louis Maurin dirige l'Observatoire des inégalités. Fondé en 2003, l'Observatoire des inégalités est un organisme privé indépendant qui a pour mission de dresser un état des lieux le plus complet possible des inégalités, en France, en Europe et dans le monde. Il doit permettre au public le plus large possible de s'approprier ces éléments en proposant les clés de compréhension. Il était auparavant responsable de la rubrique "Société" du mensuel Alternatives économiques.

Roland Pfefferkorn est professeur émérite de sociologie à l'Université de Strasbourg, il est membre du laboratoire CNRS Dynamiques européennes. La thématique des inégalités sociales au sens large, la sociologie des rapports sociaux, notamment la sociologie des rapports sociaux de sexe et la question de l'articulation des différents rapports sociaux (classes, sexes, « races », générations) sont centrales dans ses recherches.
Retour à la liste
Alain Lamassoure : conjuguer diversité et égalité en Europe
jeu.15novembre
Alain Lamassoure : conjuguer diversité et égalité en Europe
à 16h
Rencontre proposée en partenariat avec Sciences Po - Campus européen franco-allemand de Nancy, dans le cadre de République en Tête[s], du 8 au 24 novembre 2018.

Né le 10 février 1944 à Pau, Alain Lamassoure est député européen du Parti populaire européen pour la circonscription Île-de-France. Diplômé de l'Ecole Nationale d'Administration, on compte parmi ses
fonctions précédentes celles de député, de ministre des Affaires européennes au sein du gouvernement d'Edouard Balladur, de ministre du Budget et de porte-parole du gouvernement d'Alain Juppé.
Membre de la Convention européenne présidée par Valéry Giscard d'Estaing, il fut également vice président du Mouvement européen France et longtemps impliqué dans la vie publique du pays basque. 
Au Parlement européen, Alain Lamassoure est membre des commissions du budget, des affaires constitutionnelles et des affaires économiques. Il est également le vice-président de la délégation française du PPE.

Entrée libre
à partir de 16h à Sciences Po - campus européen franco-allemand de Nancy
94 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny à Nancy


Informations :
Service culturel de la Ville de Villers-lès-Nancy - 03 83 92 32 40 - culture@villerslesnancy.fr
Retour à la liste
LE MONTE PLATS
ven.16novembresam.26janvier
LE MONTE PLATS
au Théâtre de la Roële
Vendredi 16 novembre à 20h45 au théâtre de la Roêle
Samedi 17 novembre à 19h30 au théâtre de la Roêle

Vendredi 23 novembre à 20h45 au théâtre de la Roêle
Samedi 24 novembre à 19h30 au théâtre de la Roêle
Dimanche 25 novembre à 16h00 au théâtre de la Roêle

Vendredi 25 janvier 2019 à 20h45 au théâtre de la Roêle
Samedi 26 janvier 2019 à 19h30 au théâtre de la Roêle

Comédie d'Harold Pinter

Mise en scène : Patrick Schoenstein

Avec Daniel Hally et Jean-Paul Frisé

Gus et Ben sont deux tueurs à gages planqués dans un sous-sol. Assis sur un lit de camp, ils attendent les ordres de leur prochaine mission. Tandis que les heures passent, Gus commence à se poser des questions… Trop de questions . Lui, qui était un si bon exécutant jusqu'à présent, s'interroge sur sa profession et finit par chercher le sens de son existence. 

Agacé par le comportement de son acolyte, Ben veut le faire taire mais c'est mal connaître l'insistance de Gus. Tandis que la tension monte entre les deux tueurs, un message inattendu leur parvient par l'intermédiaire d'un monte-plats.

Derrière un sujet apparemment anodin, la pièce d'Harold Pinter, met en avant la sottise et l'asservissement trop souvent consentant de nos semblables. Il nous interroge avec un humour tout britannique sur nos rapports hiérarchiques au monde extérieur : qui a le droit de nous donner des ordres ?

Devons-nous les exécuter sans comprendre ? Qu'en est-il de notre libre arbitre ?
 
Tout public
Tarifs et réservation :
14 € / 10 €
03 83 40 64 93 ou roeleps@aol.com
Site internet du Théâtre de la Roële
Retour à la liste
DEUX MÈTRES DE LIBERTÉ - REDA SEDDIKI
sam.17novembre
DEUX MÈTRES DE LIBERTÉ - REDA SEDDIKI
à 20h30 aux Ecraignes
Riez en toute liberté avec Réda Seddiki, combattant de la pensée unique. Articulant esprit et ironie, le voyage qu'il propose explore les convulsions et les dérives de nos sociétés.

Du Sud au Nord, et du Nord au Sud, son oeil avisé n'épargne personne. Réda Seddiki emprunte le chemin d'une liberté entière, ludique, dont on ne connaît pas la fin, mais où l'on peut circuler en y réfléchissant. 

Ce spectacle a obtenu le Prix Raymond Devos, le Prix à l'écriture SACD ainsi que le Prix du jury des professionnels du Festival des Andain'ries. Réda Seddiki, né il y a 27 ans à Tlemcen, nous parle avec humour et poésie de l'Algérie et de la France, le pays qui l'a accueilli sur fond de débat citoyen.
 
Infos :
Tout public
14 € / 10 € / 6 €
service culturel - 03 83 92 32 40
Retour à la liste
Projection du film documentaire : Pas comme des loups
dim.18novembre
Projection du film documentaire : Pas comme des loups
à 16h - MJC Jean Savine
Projection du film documentaire « Pas comme des loups » de Vincent Pouplard, suivi d'un débat proposé par Citoyenneté Active Lorraine.

Avec « pas comme des loups », Vincent Pouplard signe le portrait de Roman et Sifredi, deux frères d'à peine 20 ans. Ils sont en mouvement, comme leur identité, entre exclusion et marginalité. Dans des lieux secrets, souterrains, squats, lisières de bois, sous des ciels nuageux ou des néons à faible tension, ils inventent leur vie, leur langage et leurs codes. Sans visages floutés, le film s'attarde sur la complexité de ces figures de "délinquants" en puissance. Le documentaire délaisse la peinture d'une génération pour un portrait sensible et détaillé de ces deux frères et de leur bande d'amis en proie aux mêmes questionnements. Il crée un autre chemin pour interroger ce refus des règles. S'y découvre tout-à-coup la parole poétique, l'art de la joute d'une communauté à part.

La projection sera suivie d'un débat animé par Citoyenneté Active Lorraine. Née en avril 2015, au lendemain des attentats de Charlie Hebdo, l'association Citoyenneté Active Lorraine rassemble des citoyens qui souhaitent partager leur expérience professionnelle ou associative, leurs travaux de recherches ou leurs engagements au service d'une démarche républicaine et citoyenne dans les domaines de la laïcité, des valeurs et institutions de la République, de la citoyenneté, de la diversité. Citoyenneté Active Lorraine intervient régulièrement tant dans les collèges et lycées que dans les prisons, et organise régulièrement des séminaires et des conférences.
 



 
Retour à la liste
Table-ronde : Quel avenir pour le dialogue interculturel et inter-religieux ?
mer.21novembre
Table-ronde : Quel avenir pour le dialogue interculturel et inter-religieux ?
à 20h - Les Ecraignes
En des temps où l'on constate un renforcement des fondamentalismes religieux, où les intolérances liées aux croyances reprennent de la vigueur, où les communautarismes et les nationalismes s'implantent en Europe, la question du dialogue entre les peuples et les religions est d'une brulante actualité, en France comme dans le Monde.

Ainsi que le dit clairement l'article 2 de la Déclaration universelle de l'UNESCO sur la diversité culturelle « dans nos sociétés de plus en plus diversifiées, il est indispensable d'assurer une interaction harmonieuse et un vouloir vivre ensemble de personnes et de groupes aux identités culturelles à la fois plurielles, variées et dynamiques. » Le livre blanc sur le dialogue interculturel du conseil de l'Europe surenchérit : « le dialogue interculturel est un échange de vues, ouvert, respectueux et basé sur la compréhension mutuelle, entre des individus et des groupes qui ont des origines et un patrimoine ethnique, culturel, religieux et linguistique différents. Il s'exerce à tous les niveaux – au sein des sociétés, entre les sociétés européennes et entre l'Europe et le reste du monde. »

Anthony Feneuil est maître de conférences en théologie systématique à l'université de Lorraine, directeur de la revue ThéoRème, ancien élève de l'ENS de Fontenay Saint-Cloud. Spécialiste de Karl Barth et de Henri Bergson, il travaille plus généralement sur les rapports entre la démarche théologique, les sciences des religions et la pensée contemporaine.

Samia Hathroubi est coordinatrice Europe de la Foundation For Ethnic Understanding, ONG américaine oeuvrant dans le champ judéo-musulman. Elle intervient dans le Master 2 Inter-religio à l'université de Strasbourg, où elle interroge l'engagement des acteurs musulmans sur le dialogue interreligieux. Elle a participé et contribué à de nombreux mouvements associatifs et fondations en France, en Europe, aux Etats-Unis et au Moyen-Orient autour des problématiques interconvictionnelles, judéo-musulmanes en particulièrement et sur le champ de la résolution de conflits. Elle a travaillé aux côtés de leaders religieux, de publics jeunes et de publics féminins. Elle est ainsi intervenue à l'American University de Washington, à l'université de Cambridge, à Sciences Po Paris ou encore dans des instances telles que l'OSCE ou la Commission Européenne.

Tomislav Kovac est maître de conférences et responsable de la Chaire de théologie fondamentale de la Faculté de théologie catholique de l'université de Zagreb. Ses domaines de recherches sont la théologie des religions, le dialogue interreligieux, en particulier le dialogue islamo-chrétien, les rapports entre foi et culture. Il est l'auteur d'un ouvrage et d'une quarantaine d'articles scientifiques ou spécialisés sur l'islam et le dialogue interreligieux et a participé à de nombreuses conférences et colloques, sur ces thèmes, en Croatie et à l'étranger. Il est membre du Conseil pour l'oecuménisme et le dialogue de la Conférence des évêques de Croatie et il est personnellement engagé dans le dialogue islamo-chrétien dans son pays.
Retour à la liste
Rencontre littéraire de l'APAC | L’humour et l’écriture musicale
ven.23novembre
Rencontre littéraire de l'APAC | L’humour et l’écriture musicale
à 18h45 au château Mme de Graffigny // Entrée libre
« L'humour et l'écriture musicale »
Sketches de Raymond Devos par Paul Haydont.

Trio intermèdes musicaux :
Saxophone : Manon François
Trompette : Louis Haydont
Clarinette : Théophile Haydont
Retour à la liste

Informations pratiques
Mairie de Villers-lès-Nancy
Adresse
Mairie de Villers-lès-NancyBoulevard des Aiguillettes
BP 80028
54601 Villers-lès-Nancy
Téléphone
+33 (0)3 83 92 12 12
Fax
+33 (0)3 83 92 12 00
Horaires d'ouverture
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30

Clairlieu
les lundis de 14h à 17h
du mardi au vendredi de 8h30 à 12h30
 
Retour haut